Sylvain Bellemare poses in the press room at the Oscars on Sunday, Feb. 26, 2017, at the Dolby Theatre in Los Angeles. (Photo by Jordan Strauss/Invision/AP) ORG XMIT: CAJK114

Sylvain Bellemare

Ciné-rencontre

Sylvain Bellemare, gagnant de L’Oscar du meilleur montage de son pour le film L’Arrivée réalisé par Denis Villeneuve a fait ses débuts au cinéma comme preneur de son. Il a fait une quinzaine de films sur les plateaux, en fiction, mais surtout en documentaire, avant de comprendre que sa place était vraiment dans les studios de montage du son, où la création sonore se fait.

Sylvain Bellemare, maintes fois primé ici comme ailleurs, non seulement pour L’Arrivée mais aussi pour Incendies, encore de Denis Villeneuve, ne voit pas le monde du cinéma comme une industrie. Il est aussi reconnu pour la signature sonore de Soft Shell Man (2001), It's Not Me, I Swear! (2008), Incendies (2010), Monsieur Lazhar (2011), Gabrielle (2013) et Endorphine (2015).

Venez rencontrer Sylvain Bellemare pour qui le chemin du cinéma s’est imposé, mais toujours avec cette fascination pour le son cinématographique.

Vendredi le 17 novembre - 19h15- Salle Léo-Cloutier

f020a542-622d-45bc-ad1e-cb4198737ebc_JDX-2x1_WEB

Françis Leclerc

Classe de maître

Francis Leclerc est un réalisateur québécois, né à Québec. Il est le fils du célèbre auteur-compositeur-interprète, poète et écrivain Félix Leclerc. Il connaît une brillante carrière de réalisateur de vidéoclips avant de tourner un premier long métrage en 2001, Une jeune fille à la fenêtre. Le film, un drame psychologique se déroulant dans le Québec des années 1920, met en vedette Fanny Mallette, qui tient là son premier rôle principal au cinéma. On note également une brève participation de la chanteuse Diane Dufresne dans une rare incursion cinématographique. Le film est présenté en première mondiale au Festival des films du monde avant de valoir à Fanny Mallette une nomination pour le Jutra de la meilleure actrice. Francis Leclerc récidive en 2004 avec Mémoires affectives, avec Roy Dupuis dans le rôle d'un vétérinaire victime d'amnésie à la suite d'un accident. Le film, dont le ton et le style est assez éloigné de celui du film précédent, remporte un succès critique, confirmé par la remise du Jutra du meilleur film ainsi que de trois prix Genie.

Francis Leclerc avoue avoir eu de la difficulté à regarder la dernière bobine de son film Pieds nus dans l’aube. L’émotion est encore vive pour le réalisateur de 46 ans, qui a attendu plus de vingt ans avant de parler de son défunt père ouvertement et, surtout, de toucher à son œuvre.

Venez entendre Francis Leclerc partager la genèse et le tournage de ce film « ambitieux », scénarisé par Fred Pellerin qui met en vedette Roy Dupuis et Justin Leyrolles-Bouchard, dans le rôle de Félix à 12 ans.

Vendredi 17 novembre - 15h30- Collège Laflèche

Eric_Perron_redacteur_Cine-Bulles

Éric Perron

Ciné-conférence Derrière l'Écran

Éric Perron est responsable et rédacteur en chef de la revue Ciné-Bulles. Véritable passionné de cinéma et animateur émérite, il sillonne le Québec avec ces conférences fort courues.

En deux heures, Éric explique et commente les étapes de la production d’un film
(scénarisation, tournage, postproduction), l’importance des festivals, les
stratégies de distribution et le partage des recettes sans oublier les différents
modes de financement du cinéma québécois. Tout au long de cet exposé, il répond aux questions de l’auditoire. Constamment mise à jour et appuyée par une
présentation PowerPoint visuellement riche, cette conférence permet d’en
apprendre beaucoup sur le parcours d’un film, de son financement à sa sortie en
salle.

Venez écouter Éric Perron parler du 7ième Art avec son enthousiasme
contagieux.

Samedi 18 novembre - 13h - Collège Laflèche 

 

luc bourdon

Luc Bourdon

Ciné-rencontre

Luc Bourdon est l’une des figures majeures de l’art vidéographique au Canada. Depuis plus de 25 ans, il a signé une cinquantaine d’œuvres de genres divers, documentaire, fiction, installation  dont plusieurs d’entre elles prennent pour sujet les arts et la culture ; «De la parole aux actes», 2000, «La grande bibliothèque», 2005, «Classes de maîtres», 2008) tout en faisant une place prépondérante à l’histoire et à la mémoire. Ces notions se retrouvent ainsi au cœur du premier long métrage qu’il réalise à l’ONF,«La mémoire des anges» qui a remporté au
Festival du Nouveau Cinéma de Montréal, en octobre 2008, le Grand Prix Focus Cinémathèque québécoise remis au meilleur long métrage canadien.

Ses œuvres ont été vues en Amérique, en Europe et au Japon, à travers les festivals tels que le
London Film Festival, le Video Fest en Allemagne, la Bienal Arte Video de Medelin en Colombie, le Progetto Leonardo de Milan, le San Francisco Video Festival ou le Japan 89 Video Television
Festival. Il a aussi conçu des installations vidéo, exposées au Museo de Arte Alvaro y Carmen T. Carrillo Gil au Mexique, au Museum of Modern Art de New York ou à la galerie Video Inn, de
Vancouver.

Plongez avec Luc Bourdon dans la mémoire des seventies avec ce minutieux et lyrique collage d’images et de sons du passé.

Samedi 18 novembre - 13h - Salle Léo-Cloutier

Présents au Festival

paultom01

Paul Tom - Réalisateur

web_mg_8377

Karine Dubois - Productrice

Ciné-rencontre lors de la projection du film Bagages 

Vendredi le 17 novembre 15h15 Salle Léo-Cloutier

arton62130

Martin Laroche - Réalisateur

image-w240

Isabelle Blais - Actrice

Ciné-rencontre lors de la projection du film Tadoussac

Dimanche le 19 novembre 16h - Salle Léo-Cloutier